Manger assez de légumes

Alimentation

Une alimentation saine et équilibrée dès le plus jeune âge aidera votre enfant à être en bonne santé toute sa vie.

"Nous ne donnons pas aux (jeunes) enfants l’alimentation dont ils ont besoin et, bien que nous soyons animés des meilleures intentions, nos connaissances en la matière laissent à désirer. Telle est la conclusion de l’étude supervisée par le professeur Yvan Vandenplas, chef de service de l’hôpital des enfants de l’UZ Brussel. Conséquence : les enfants présentent des carences et des excédents nutritionnels de toutes sortes dès leur plus jeune âge, ce qui peut s’avérer très néfaste pour leur santé future.L’étude a été menée en avril 2012 auprès de 500 parents et 500 bambins, et ce, en deux phases. Tout d’abord, les habitudes alimentaires de leurs enfants ont été répertoriées et analysées pendant quatre jours. Ensuite, les connaissances des parents en matière d’alimentation équi¬librée et adaptée ont été sondées. Les résultats sont en général assez effarants. Prof. Dr. Y. Vandenplas : « Cela se passe plutôt bien au cours des premiers mois, mais après un an, on constate de sérieux manques.Les bonnes intentions ne suffisent pasCommençons par la bonne nouvelle : environ 90 % des parents trouvent qu’une alimentation équilibrée est importante. Ils achètent un maximum de produits frais, cherchent à proposer de la variété et essaient d’éviter de donner trop de sucres. Au cours de la première année, une grande attention est portée à ce que l’enfant mange. Logique : c’est une période très intense en ce qui concerne l’alimentation, avec l’allaitement maternel, les biberons, les panades et les purées. Tout doit être préparé dans les bonnes proportions.Mais à partir d’un an, on se relâche. On prête moins attention aux proportions. Cela peut s’expliquer notamment par le fait qu’à partir de cet âge, les enfants commencent à partager leur repas avec les autres membres de la famille, mais ce sont justement ces repas qui ne sont souvent pas adaptés à leurs besoins.Qu’est-ce qui ne va pas avec le régime alimentaire des jeunes enfants belges ?Excédents :

  • Chez 2 enfants sur 3, l’apport en calories est jusqu’à 20 % plus élevé que la norme. 
  • Pratiquement tous les enfants reçoivent 2 à 3 fois plus de protéines que nécessaire. 
  • On constate une surconsommation importante de graisses saturées. 
  • Presque tous les enfants ingèrent trop de sel. 
  • Bien qu’il n’y ait pas de norme pour le sucre, la consommation de glucides semble trop élevée par rapport aux besoins réels. Carences : 
  • Les enfants consomment en général trop peu de fibres. 
  • La carence en vitamine D augmente également au fur et à mesure des mois. 
  • L’apport en graisses insaturées est trop faible (pas moins de 77 % en dessous de la norme) chez les enfants ayant entre 13 et 36 mois. 
  • 1 enfant sur 3 consomme moins d’une cuillère à soupe de légumes par jour. 

Toutes ces carences peuvent avoir de graves conséquences. Un manque de fibres peut perturber les intestins. Un déficit en fer peut, quant à lui, causer de la fatigue et réduire les capacités physiques, et augmente aussi le risque pour attraper des infections. Il peut également provoquer des problèmes de concentration, de l’apathie et aller jusqu’à retarder le développement moteur.« Cette alimentation mal équilibrée augmente le risque de maladies à l’âge adulte, dont le diabète, l’obésité et les maladies cardiovasculaires, alors que c’est durant les premières années que l’on pose les fondations d’une vie saine », prévient le professeur Y. Vandenplas. « Le système immunitaire se construit jusqu’à l’âge de deux ans. Les bonnes habitudes alimentaires jouent un rôle important à cet égard. Il est plus facile de les mettre en place à ce moment-là que de supprimer les mauvaises habitudes par après. »"

Curieuse de savoir ce qu'il se passe d'autre lorsque votre bambin grandit?

En savoir plus sur 13 mois