Nutricia baby
Développement

Le système immunitaire chez le bébé

Il faut plus de 5 ans au système immunitaire de votre enfant pour être complètement opérationnel. Ses défenses se construisent et deviennent un peu plus fortes chaque jour.

La protection commence déjà dans l’utérus

Lorsque votre bébé était encore dans votre ventre, il bénéficiait d’une protection hors pair. En effet, pendant la grossesse, c’est votre organisme qui assurait la défense de votre bébé. Votre système immunitaire travaillait donc pour deux : il vous protégeait vous, ainsi que votre enfant.  

Qu’est-ce que le système immunitaire ?

Le système immunitaire est un mécanisme complexe, qui a pour rôle de protéger l’organisme contre des agents pathogènes  (champignons, virus, bactéries, parasites, microbes…). Sans le système immunitaire, notre corps ne pourrait pas se protéger contre ces infections.

Pour se protéger contre l’intrusion de ces agents pathogènes dans l’organisme, il existe des lignes de défense. 

Première ligne de défense : la peau et les muqueuses 

La peau et les muqueuses forment la première ligne de défense, pour empêcher les substances étrangères de pénétrer l’organisme. Les muqueuses ne se retrouvent pas seulement dans les voies respiratoires, mais également dans les intestins. 

Deuxième ligne de défense : l’immunité innée 

Lorsque malgré cette barrière cutanéo-muqueuse, ces agents s’introduisent dans l’organisme, alors le système immunitaire entre en jeu. C’est la deuxième ligne de défense. Celui-ci est constitué de globules blancs, des cellules qui circulent dans le sang et nous débarrassent des intrus. 

Ce système est double : il est composé de l’immunité innée et acquise

L’immunité innée est la partie du système immunitaire qui est opérationnelle dès la naissance. D’où son appellation. Elle s’attaque immédiatement aux envahisseurs dès qu’ils franchissent la barrière extérieure. Elle n’a donc pas besoin d’être exposée aux envahisseurs pour apprendre à les connaitre. Ainsi, une fois que les bactéries pénètrent à l’intérieur de la peau, des globules blancs appelés macrophages vont intervenir et s’attaquer aux envahisseurs. 

Cependant, les macrophages ne suffisent pas toujours. Il arrive que l’immunité innée ne puisse pas contrer son envahisseur et que les bactéries parviennent tout de même à pénétrer la cellule. Heureusement, nous possédons un autre système : l’immunité acquise. 

Troisième ligne de défense : l’immunité acquise

À la naissance votre bébé quitte l’utérus protecteur pour atterrir dans un environnement inconnu et plein de bactéries, virus et autres substances. Heureusement, il ne vient pas au monde tout à fait démuni. Il est en effet armé de ce cadeau que vous lui avez fait à la naissance : des anticorps transmis par le biais du placenta. Ces anticorps protègent votre bébé des agents pathogènes avec lesquels vous êtes entrée en contact avant et pendant votre grossesse. Mais cette protection est temporaire. 

Après 4 à 6 mois, ces premiers anticorps ne suffisent plus et d’autres anticorps sont nécessaires. Le système immunitaire de votre tout-petit doit alors apprendre à fabriquer ses propres anticorps. 

De cette manière, lorsque la barrière cutanéo-muqueuse et le système immunitaire inné ne parviennent pas à contrer les envahisseurs, la troisième ligne de défense entre en action. L’organisme produit alors des anticorps spécifiques, permettant de neutraliser un agent pathogène bien défini. 

Ensuite, après chaque maladie, le système immunitaire de votre bébé se souviendra du nouvel anticorps, et la résistance de votre bébé est donc renforcée. 

Votre système immunitaire a une mémoire

Il faut un certain temps au système immunitaire pour apprendre à fabriquer les anticorps et donc développer une immunité contre les maladies. En attendant, votre enfant peut être atteint de varicelle, par exemple. La maladie n'est donc pas le signe d'une faible résistance! Au contraire, cela indique que le système immunitaire apprend pleinement à se protéger contre l’agent pathogène pour la prochaine fois! 

C'est parce que le système immunitaire a une mémoire; il garde la recette des anticorps. La prochaine fois que votre bébé entre en contact avec la varicelle, il ne tombera plus malade. Le système immunitaire reconnaît l’agent pathogène et sait exactement quels anticorps aident à le combattre. Votre enfant est devenu immunisé contre la varicelle.

Le lait maternel contient des anticorps

Via le lait maternel, votre enfant reçoit encore des anticorps, qui l’aident à élaborer son propre système immunitaire. Il faut 5 ans pour que celui-ci soit entièrement opérationnel. Et un système immunitaire qui fonctionne bien peut distinguer les substances toxiques des autres. 

Vaccination

Les vaccins aussi permettent de développer la résistance de votre bébé. La vaccination consiste à introduire une version affaiblie d’un agent pathogène (la rougeole, par exemple) dans l’organisme. Ce procédé permet au système immunitaire de votre enfant d’apprendre à produire l’anticorps contre la rougeole, sans tomber malade. Ainsi, s’il entre plus tard en contact avec l’agent pathogène responsable de la rougeole, son système immunitaire le reconnaîtra tout de suite et pourra rapidement produire les anticorps nécessaires.


 

My Nutricia

Inscrivez-vous sur Nutrica Baby !

Nutricia Baby est un service gratuit qui vous accompagne avec des consignes adaptées à la phase de votre grossesse ou maternité.

Des questions sur votre alimentation ou celle de votre petit ?