Voilà comment le système immunitaire de votre enfant se développe

Développement

Il faut plus de 5 ans au système immunitaire de votre enfant pour être complètement opérationnel. Ses défenses se construisent et deviennent un peu plus fortes chaque jour.

La protection commence déjà dans l’utérus

Commençons au commencement : lorsque votre bébé était encore dans votre ventre, il bénéficiait d’une protection hors pair. En effet, pendant la grossesse, c’est votre organisme qui assurait la défense de votre bébé. Votre système immunitaire travaillait donc pour deux : il vous protégeait vous, ainsi que votre enfant. 

Votre cadeau de naissance : ses premiers anticorps

À la naissance, tout change. Votre bébé quitte l’utérus protecteur pour atterrir dans un environnement inconnu et plein de bactéries, virus et autres substances. Heureusement, il ne vient pas au monde tout à fait démuni. Il est en effet armé de ce cadeau que vous lui avez fait à la naissance : des anticorps transmis par le biais du placenta. Ces anticorps protègent votre bébé des agents pathogènes avec lesquels vous êtes entrée en contact avant et pendant votre grossesse. Mais cette protection est temporaire. Après 4 à 6 mois, ces premiers anticorps s’épuisent. Le système immunitaire de votre tout-petit reprend alors à son compte la production des anticorps, mais il a encore beaucoup à apprendre. 

Le lait maternel contient des anticorps

Par l’allaitement, l’organisme de votre bébé est régulièrement approvisionné en anticorps. En effet, le lait maternel contient les anticorps de la mère. En savoir plus.

Apprendre à produire des anticorps

En produisant ses propres anticorps, votre enfant développe son immunité. Un bon exemple en est la varicelle. Lorsque votre bébé entre pour la première fois en contact avec la varicelle, il n’a pas encore d’anticorps spécifiques pour s’en défendre. Son système immunitaire doit encore apprendre à les produire, et cela prend un peu de temps. Pendant ce temps, votre bébé est malade de la varicelle. La maladie n’est donc pas le signe d’une faible résistance. Elle indique simplement que le système immunitaire tourne à plein régime, pour apprendre à se défendre de cet agent pathogène et ne lui laisser aucune chance à la prochaine agression. 

Une bonne mémoire

Après chaque maladie, l’immunité de votre bébé s’est améliorée. En effet, le système immunitaire est doté d’une mémoire qui lui permet de conserver la « recette » d’un anticorps. Ainsi, la prochaine fois que votre enfant entrera en contact avec la varicelle, il ne tombera plus malade. Son système immunitaire reconnaîtra l’agent pathogène, et saura exactement quels anticorps produire pour l’éradiquer. Votre enfant sera donc immunisé contre la varicelle.

Vaccination

Les vaccins aussi permettent de développer la résistance de votre bébé. La vaccination consiste à introduire une version affaiblie d’un agent pathogène (la rougeole, par exemple) dans l’organisme. Ce procédé permet au système immunitaire de votre enfant d’apprendre à produire l’anticorps contre la rougeole, sans tomber malade. Ainsi, s’il entre plus tard en contact avec l’agent pathogène responsable de la rougeole, son système immunitaire le reconnaîtra tout de suite et pourra rapidement produire les anticorps nécessaires. 

Curieuse de savoir ce qu'il se passe d'autre pendant votre grossesse?

En savoir plus sur Semaine 14