Nutricia baby
Petits problèmes

Les 15 maux de bébé les plus courants

Votre bébé n'a que quelques jours, semaines ou mois et vous êtes toujours sur le qui-vive ? Vous vous demandez en permanence si tout va bien ? Il est vrai que les bébés sont fragiles et sujets à de nombreuses affections au cours de leurs premiers mois. Heureusement, il ne s'agit, en général, que d’affections bénignes propres aux bébés, faciles à soulager. Mais encore faut-il savoir ce qu'il faut faire... C'est exactement ce que nous allons vous expliquer pour les 15 maux les plus courants.

Mal infantile n°1 : coliques du bébé

Votre bébé s'agite et bouge dans tous les sens, a des crampes, se crispe, se tend, devient très rouge et pleure sans que vous arriviez à le calmer ? Les maux de ventre de votre bébé sont fréquents et se produisent régulièrement environ une demi-heure à une heure après chacun de ses repas, mais également « à l'improviste », lorsqu'il était tranquillement en train de dormir ? Il est fort probable qu'il souffre de coliques propres aux bébés. Voici nos conseils pour vous aider à le soulager.

Mal infantile n°2 : régurgitations (ou reflux)

Chez un bébé, les régurgitations (aussi appelées reflux) sont tout à fait normales : il faut savoir que plus d'un bébé sur deux en bonne santé régurgite au moins une fois par jour. Toutefois, la quantité peut fortement varier d'un bébé à l’autre, allant d’un petit reflux au vomissement d'un repas entier... Lisez ici ce qu’il faut faire pour limiter les régurgitations de votre bébé ou lorsque votre bébé régurgite plus que d'habitude.

Mal infantile n°3 : fesses rouges de bébé

Bien que la peau de votre bébé soit le plus souvent douce et fraîche, il arrive parfois qu’au niveau des fesses elle devienne rouge et se recouvre de plaques disgracieuses. Cela peut se produire, par exemple, lorsque ses fesses n'ont pas été correctement nettoyées après un change ou lorsqu'elles sont restées en contact trop longtemps avec une couche souillée. C'est ennuyeux mais pas très douloureux...

Vous pouvez toutefois éviter ce désagrément à votre bébé en veillant toujours bien à sécher sa peau et en la protégeant à l'aide d'une pommade à base de zinc, lorsque c’est nécessaire. Toutefois, si vous n’arrivez pas à soulager les fesses rouges de votre bébé, n'hésitez surtout pas à l’amener chez le médecin!

Mal infantile n°4 : acné du bébé

Les boutons « juvéniles » apparaissent très tôt chez de nombreux bébés : dès les premières semaines qui suivent la naissance, et c'est tout à fait normal. L'acné est généralement causée par les hormones, ce qui explique qu’un grand nombre d'adolescents en souffrent. Il faut savoir que, dans l'utérus, le bébé hérite des hormones de sa maman et qu’il les garde même après sa naissance.

Ne vous inquiétez pas si votre bébé a de l'acné, car ses boutons partiront d'eux-mêmes, sans que vous n'ayez rien à faire. Toutefois, si vous voyez apparaître des croûtes jaunâtres autour des boutons, n'hésitez pas à consulter un médecin, car il pourrait s'agir d'impétigo, une infection contagieuse.

Mal infantile n°5 : croûtes de lait

Votre bébé a des plaques jaunâtres, un peu grasses et écailleuses sur son cuir chevelu ? Il s'agit très certainement de croûtes de lait, une forme courante, mais inoffensive, d'éruption cutanée sur la tête. Bien qu'elles ne soient pas très esthétiques, les croûtes de lait ne font pas mal et ne sont pas contagieuses. Pour en venir à bout, n'utilisez surtout pas de savon mais lavez plutôt les cheveux de votre bébé avec du shampoing adapté. Si nécessaire, vous pouvez également appliquer un peu d'huile pour bébé sur son cuir chevelu.

Mal infantile n°6 : eczéma du bébé

L'eczéma se manifeste souvent par des plaques rouges et squameuses sur la peau du visage, du cou, du torse, ainsi que dans les plis des genoux et des coudes. Cette éruption cutanée qui démange peut également engendrer des bosses, des vésicules, des croûtes et des fissures.

Si vous êtes sujette à l'eczéma, ou que votre partenaire l'est, il y a de fortes chances pour que votre bébé en souffre aussi. Pour en avoir le cœur net, il vous suffit de le faire examiner par un médecin. Toutefois, l'eczéma peut également être le symptôme d'une allergie, sans compter que les enfants qui en souffrent sont plus facilement sujets à développer une allergie... Si tel est le cas, il est primordial de commencer à diversifier l'alimentation de votre bébé dès l'âge de 4 mois.

Mal infantile n°7 : diarrhée du bébé

Les selles d'un bébé allaité sont généralement très liquides, surtout dans les premiers jours et semaines suivant sa naissance, c'est pourquoi vous n'avez pas à vous en inquiéter. Si votre bébé urine fréquemment et que ses couches sont bien mouillées, les selles liquides s'expliquent également. Votre bébé est un peu plus âgé et vous trouvez que ses selles étaient plus solides avant ? Il se peut qu'il souffre de diarrhée, parce que vous avez changé quelque chose dans sa nourriture ou que ses (premières) dents aient percé. 

Mal infantile n°8 : constipation de bébé

Au cours de leurs premières semaines de vie, les bébés défèquent généralement plusieurs fois par jour. Mais si la digestion se passe bien, il peut arriver que votre bébé défèque beaucoup moins, et même seulement une fois toutes les deux semaines. Cela s'explique par le fait que les intestins digèrent si bien le lait qu'à la fin il ne reste pratiquement plus de déchets à évacuer.

Votre bébé est un peu plus âgé et vous lui donnez des fruits ou des légumes en collation ? Surveillez bien ses selles car elles vont changer et devenir un peu plus fermes, ce qui peut vite entraîner de la constipation. Vous êtes passée à une autre alimentation ? Cela peut expliquer la constipation. Découvrez nos conseils pour procéder.

Mal infantile n°9 : muguet du bébé

Le muguet est facilement reconnaissable par les petites taches blanches qu'il laisse à l'intérieur de la bouche de votre bébé et qui ressemblent un peu à des aphtes. Mais il peut aussi se trouver sur les organes génitaux. Provoqué par le champignon candida, il doit être soigné à l’aide de médicaments.

Le muguet est très contagieux, il faut donc être particulièrement attentif à l'hygiène. Utilisez, de préférence, des cotons ou des lingettes jetables pour le change et si vous vous servez de gants ou de lingettes réutilisables, lavez-les bien à l'eau chaude. Pensez également à stériliser les tétines de votre bébé en les faisant bouillir.

Soyez particulièrement vigilante si vous allaitez, car le muguet de votre bébé, s'il vous infecte, peut provoquer des brûlures, des fissures et des douleurs au niveau de vos mamelons ou de vos seins. Vous pensez que vous souffrez ou que votre bébé souffre du muguet ? Alors, prenez rendez-vous chez votre médecin.

Mal infantile n°10 : fièvre chez le bébé

Joues rouge vif, front chaud, transpiration, apathie... Il est fort probable que votre bébé ait de la fièvre. Mais la seule façon de le savoir, c'est de la mesurer à l'aide d'un thermomètre adapté. Utilisez, de préférence, un thermomètre auriculaire précis et bien plus pratique qu'un thermomètre anal. Si vous constatez que la température de votre bébé est supérieure à 38 degrés, c'est qu'il a de la fièvre.

La fièvre est la réponse naturelle du corps humain à une infection et on sait que les bébés, qui ont une faible résistance de par leur système immunitaire non achevé, sont sujets à développer toutes sortes d'infections. La plupart du temps, le corps de votre bébé va être capable de combattre l'infection par lui-même, et la fièvre va se calmer.

Malgré tout, il vaut mieux l'emmener chez un médecin s'il a moins de 3 mois, ou s'il a plus de 3 mois mais que sa fièvre est importante (40 degrés ou plus).

S'il a plus de 3 mois et que sa fièvre est modérée, vous pouvez attendre 1 à 2 jours pour voir si elle baisse d'elle-même. Dans ce cas, n'habillez pas votre bébé trop chaudement et assurez-vous qu'il reste toujours bien hydraté. Un bébé qui a de la fièvre peut vite se déshydrater et a donc besoin de boire d'avantage.

N'hésitez pas à lui donner plus de biberons ou à le mettre plus souvent au sein si vous allaitez.

Et si malgré tout cela la fièvre continue à sévir, contactez votre médecin.

Mal infantile n°11 : bébé s’étire tout le temps

Pour bien se développer, votre bébé doit alterner en permanence les postures étirées et courbées, ce qu'il fait, en général, naturellement. Mais certains bébés adoptent une mauvaise posture en gardant les jambes tendues tout en recroquevillant la tête dans leur cou, ce qui provoque immanquablement une forte pression au niveau des muscles du dos. Ce phénomène, qu'on appelle étirement excessif, fatigue le bébé qui n'arrive pas à se détendre et, de ce fait, pleure généralement beaucoup.

On trouve fréquemment ce type d'étirements chez les prématurés, mais aussi chez les bébés à terme souffrant de coliques, d'allergies et de régurgitations. Bien que leur cause exacte ne soit pas connue, elles expriment souvent un certain mal-être chez votre bébé.

Pour le sortir de sa posture étirée et l'aider à se courber, vous pouvez aider votre bébé à adopter différentes positions. Utilisez, par exemple, un hamac dans lequel vous pourrez vous allonger tout en plaçant votre bébé sur vos genoux, ou assis entre vos jambes. Vous pouvez également surélever vos jambes à l'aide d'un repose-pied et placer votre bébé face à vous, contre vos cuisses, de manière à ce que vous puissiez vous regarder.

Et si, malgré tout cela, votre bébé continue de s'étirer trop souvent, n'hésitez pas à demander de l'aide à un physiothérapeute pédiatrique.

Mal infantile n°12 : bébé enrhumé

Durant les premières semaines de leur vie, les bébés bénéficient encore des défenses immunitaires qui leur ont été transmises via l'utérus de leur maman. Mais après cela, leur système immunitaire doit encore être renforcé, ce qui explique que même les bébés peuvent attraper un rhume. Ce n'est pas forcément une mauvaise chose, car ils ne sont pas capables de fabriquer des défenses immunitaires contre une infection, tant qu'ils ne l'ont pas contractée au moins une fois. Mais cela peut être ennuyeux, car quand ils ont un rhume les bébés sont apathiques, ont de la morve au nez et les yeux larmoyants, sans compter qu'il faut toujours garder un œil sur leur température...

Si votre bébé de moins de 3 mois a un rhume et que sa température atteint les 38 degrés Celsius, n'hésitez pas à consulter votre médecin.

En attendant, vous pouvez agir pour lui permettre de mieux respirer. Assurez-vous tout d'abord que l'air ambiant ne soit pas trop sec dans la maison et si tel est le cas, posez des récipients remplis d'eau sur tous vos chauffages, par exemple. Veillez également à ce que la température de la chambre de votre bébé ne soit pas trop élevée. Enfin, pour éviter que du mucus ne s'écoule dans sa gorge durant son sommeil, placez la tête de son lit de façon à ce qu'elle soit un peu plus haute que le matelas. Découvrez nos autres conseils.

Si votre bébé souffre d'un nez qui coule durant quelques jours ce n'est pas un problème, mais si cela dure plus longtemps, consultez un médecin.

Mal infantile n°13 : bébé affamé

Un bébé affamé a tout le temps faim ! Il pleure, s'agite et ne se calme pas même si on lui met un doigt ou une sucette dans la bouche : seul le sein ou le biberon parviennent à l'apaiser. On parle de bébé affamé lorsque le bébé a faim dans les 2 heures qui suivent une tétée.

Il n'y a rien de grave à donner un biberon supplémentaire à votre bébé, surtout si cela n'arrive qu'une fois de temps en temps. Quant à l'allaitement, il est censé combler complétement les besoins alimentaires de votre bébé. Mais si vous constatez, malgré tout, que votre bébé a tout le temps faim et qu'il réclame souvent, vous pouvez opter pour un lait à formule épaissie.

En savoir plus sur les bébés affamés.

Mal infantile n°14 : virus RS

Le virus RS (rhume) sévit surtout pendant les mois d'automne et d'hiver. Il est difficile d'y échapper car il est très répandu et particulièrement contagieux. Il n'entraîne, habituellement, qu'un simple rhume, mais il peut parfois atteindre les petites voies respiratoires que sont les bronches, et provoquer alors ce que l'on appelle une bronchiolite. Cette maladie provoque des quintes de toux et engendre des difficultés respiratoires. La respiration de votre enfant peut vite devenir plus difficile et sifflante, être saccadée ou très rapide.

Votre petit souffre de ce genre de symptômes ? Contactez votre médecin de famille, car si elle est mal soignée, cette infection peut tourner en pneumonie.

Dans certains cas, le virus RS provoque des problèmes respiratoires plus graves, un essoufflement et une perte d'appétit. Dans ce cas, le bébé boit moins, courant le risque de se déshydrater, prend plus de temps à téter ou à biberonner ou régurgite même toute sa nourriture. Si vous trouvez que votre bébé ne boit pas assez, contactez votre médecin.

Mal infantile n°15 : bébé fait ses dents 

C’est généralement vers l’âge de 6 mois que bébé commence à faire ses dents. La poussée des dents peut cependant survenir plus tôt, à l’âge de 3 mois, ou plus tard, vers 1 an. Durant cette période, certains bébé éprouvent de la douleur. Celle-ci s’accompagne généralement de plusieurs symptômes : joues rouges, température, sommeil perturbé, perte d’appétit… Découvrez nos conseils pour soulager la douleur de bébé. 

 

My Nutricia

Inscrivez-vous sur Nutrica Baby !

Nutricia Baby est un service gratuit qui vous accompagne avec des consignes adaptées à la phase de votre grossesse ou maternité.

Des questions sur votre alimentation ou celle de votre petit ?