Nutricia baby

Tout savoir sur le test de grossesse positif

Votre test de grossesse est positif : vous ressentez une grande joie ! Que faire à présent ? Fiabilité du test et étapes à respecter : nous vous expliquons tout.

Quelle est la fiabilité d’un test de grossesse ?

Le test de grossesse détecte l’hormone de grossesse, appelée bêta-hCG, dans les urines. Elle est décelable 7 jours en moyenne après la fécondation. Utilisé correctement, le test de grossesse est fiable à 99 %. Il l'est d’autant plus si vous le faites au réveil. En effet, les urines du matin sont plus concentrées.

Le faux test de grossesse positif

Le test est positif alors que vous n’êtes pas enceinte. Ce résultat peut être du aux prises de certains médicaments. Les neuroleptiques, les diurétiques ou les antihistaminiques en font partie. Un faux test de grossesse positif peut également avoir d'autres causes. Parmi elles, nous pouvons citer les traitements pour favoriser la fertilité.

Le faux test de grossesse négatif

Le test est négatif, mais vous êtes bien enceinte. Le faux résultat négatif peut survenir lorsque le test a été effectué trop tôt. L’hormone de grossesse est alors présente en trop faible quantité. Et si vos cycles sont irréguliers, la fécondation peut avoir lieu plus tard. Le mieux reste d’attendre plusieurs jours de retard des règles.

Le test négatif

Ne désespérez pas ! Il est possible que vous vous soyez trop précipitée pour faire le test. Et peut-être n’avez-vous pas suivi le mode d’emploi à la lettre ? Si vous n’avez toujours pas vos règles, il est conseillé de faire un nouveau test.

L’analyse sanguine ou d’urine

La prise de sang ou l’analyse d’urine en laboratoire sont 100 % fiables. Elles peuvent être effectuées le premier jour de retard des règles. L’analyse sanguine révèle le dosage précis de l’hormone hCG dans le sang. Elle permet de dater approximativement le jour de conception.

Comment interpréter les symboles d'un test de grossesse positif ?

Le résultat apparaît sous la forme d'un trait, d'un symbole + ou du mot « enceinte ». Les tests les plus élaborés affichent le nombre de semaines de grossesse.

Pour les résultats sous forme de trait, la ligne peut être plus ou moins foncée. Même pâle, elle certifie une grossesse dans 99 % des cas. Le test doit cependant être utilisé dès la date présumée des règles.

Les démarches après un test de grossesse positif

Grossesse désirée ou inattendue : détendez-vous et allez-y par étape !

Être sure d'être enceinte grâce à une prise de sang

Prenez rendez-vous avec votre médecin traitant, gynécologue ou sage-femme. Ces spécialistes prescrivent une prise de sang sur simple demande. Ensuite, vous devez vous rendre dans un laboratoire d’analyses médicales. Vous y effectuez votre prélèvement sanguin, pour confirmer votre grossesse.

Vous recevez les résultats rapidement, généralement le soir-même. Et vous connaissez la période de fécondation et le jour approximatif de l'accouchement. Pour définir cette date, vous pouvez également utiliser notre calculateur en ligne. 

Annoncer la bonne nouvelle au papa

Le futur papa n’est pas encore au courant ? Faites preuve d’originalité ! Préparez par exemple un dîner aux chandelles. Vous pouvez organiser un parcours fléché semé d’indices le conduisant au salon. Observez sa réaction lors de sa découverte du test de grossesse positif ! Posez celui-ci dans l'assiette du papa ou glissez-le dans des chaussettes de bébé.

Effectuer le premier examen prénatal

Choisissez un médecin généraliste, un gynécologue ou une sage-femme pour le suivi de grossesse. Vous pouvez ainsi effectuer l'examen prénatal avant la fin du premier trimestre. Cette première consultation est destinée à faire le point sur votre état de santé. Elle permet d’obtenir une date prévisionnelle d’accouchement plus précise.

C’est l’occasion de poser des questions. Renseignez-vous sur les aliments à éviter et à privilégier pendant la grossesse. La première échographie est prescrite lors de ce rendez-vous. Le spécialiste peut vous recommander d'autres traitements. L’acide folique permet par exemple d'éviter le spina bifida, une malformation congénitale.

Vous repartez avec une ordonnance pour une prise de sang. Celle-ci est indispensable pour déterminer si vous êtes immunisée contre la toxoplasmose. Cette maladie est due à une infection par un parasite : toxoplasma gondii. Elle peut causer des complications chez le fœtus de la femme enceinte. C’est une maladie bénigne sauf chez la femme enceinte, si celle-ci n’a pas été immunisée en début de grossesse. 

Débuter les démarches administratives

Vous pouvez prétendre au congé de maternité ou à la prime de naissance. Vous devez déclarer votre grossesse auprès de la Caisse d’allocations familiales. N’oubliez pas non plus de signaler votre situation à la Caisse primaire d’assurance maladie. Vous bénéficiez ainsi d'une prise en charge à 100 % des soins médicaux. Celle-ci est assurée jusqu’au 12e jour après l’accouchement.

Prévenir votre employeur

Vous n’êtes pas légalement obligée d’informer votre employeur de votre grossesse. Mais le faire vous ouvre des droits. Vous avez par exemple la possibilité d’aménager vos horaires. De plus, lorsque vous êtes enceinte, vous ne pouvez pas être licenciée !

Si vous êtes au chômage, vous devez avertir l’Office national de l’emploi de votre région. Le versement de l’allocation chômage prend alors la forme d’indemnités journalières pour maternité.

Préparer l’arrivée de bébé

Profitez des premiers mois de grossesse pour vous inscrire à la maternité. Réservez une place en crèche ou cherchez une assistante maternelle agréée dès maintenant.

Réfléchissez à l’agencement de votre intérieur, qui doit être propice au bien-être de votre enfant. La liste de naissance n’est pas non plus à négliger. Prenez le temps de choisir un prénom ! Enfin, programmez des cours de préparation à l’accouchement afin d’aborder cette étape sereinement.

 

My Nutricia

Inscrivez-vous sur Nutrica Baby !

Nutricia Baby est un service gratuit qui vous accompagne avec des consignes adaptées à la phase de votre grossesse ou maternité.