Nutricia baby
En pratique

Le congé de maternité en Belgique

Là où les femmes du XIXe siècle devaient encore travailler jusqu'au dernier moment, vous pouvez aujourd’hui, vous préparer calmement à l'accouchement et passer plus de temps avec votre enfant. Et tout cela grâce au congé de maternité. Pour bien vous y préparer, il est important de connaitre vos droits mais aussi d’informer les parties concernées.

 Informer son employeur

Veillez à informer rapidement votre employeur de votre grossesse. Dès cet instant, vous serez légalement protégée et vous bénéficierez de certains droits. 

  • Protection contre le licenciement :  cela signifie que vous ne pourrez pas être licenciée pour un motif lié à votre grossesse ou à l’accouchement. 
  • Protection en matière de sécurité et santé: si par exemple, votre emploi est considéré comme étant à risque, il est du devoir de votre employeur de proposer des aménagements ou un changement de fonction. Si cela n’est pas possible, l’employeur peut suspendre le contrat. Dans ce cas, la travailleuse recevra une indemnité de maternité de sa mutualité
  • Droit de s’absenter : dans certains cas, vous avez le droit de vous absenter du travail, tout en maintenant votre rémunération normale. Par exemple, si vous devez vous rendre à des examens prénataux qui ne peuvent se dérouler en dehors des heures de travail. 

La durée du congé de maternité

Vous avez droit à un minimum de 15 semaines de congé de maternité. 

 Ces 15 semaines sont réparties en:

  • Congé prénatal : congé de maternité pris avant l’accouchement. Il peut durer jusqu’à 6 semaines maximum: 1 semaine obligatoire et 5 semaines facultatives 
  • Congé postnatal : congé de maternité pris après l’accouchement. Il est de 9 semaines obligatoires et peut être prolongé (14 semaines maximum si les 5 semaines facultatives du congé prénatal ont été reportées). En effet, si les 5 semaines facultatives n’ont pas été prises pendant le congé prénatal, vous pouvez les prendre pendant le congé postnatal.

Vous pouvez commencer votre congé de maternité à partir de 6 semaines avant la date prévue de l'accouchement, mais vous pouvez également choisir de continuer à travailler jusqu'à 1 semaine avant la naissance. Après cela, le congé est obligatoire. Si votre bébé naît plus tard que la date prévue, votre congé de maternité sera prolongé. Après l'accouchement, vous avez au moins 9 semaines de congé de maternité. Si vous avez décidé de prendre moins de 6 semaines de congé avant la naissance, vous pouvez ajouter ce temps à votre congé de maternité postnatal. 

Les congés et les pauses d'allaitement

Parfois, il est également possible de prolonger le congé postnatal pour allaiter. Il est préférable de vérifier cela auprès de votre employeur. 

Vous avez également droit à des pauses d'allaitement lorsque vous reprenez le travail après votre congé de maternité. Cela signifie que vous pouvez prendre une pause pour allaiter votre bébé ou tirer votre lait. 

Cela peut être fait une ou deux fois par jour pendant une demi-heure, selon la durée de votre journée de travail:

  • Si vous travaillez moins de 7h30 par jour : 1 pause  de 30 minutes
  • Si vous travaillez plus de 7h30 par jour : 2 pauses de 30 minutes

Le droit aux pauses d'allaitement s'applique jusqu'à 9 mois après la naissance. Vous devez cependant informer votre employeur au minimum 2 mois à l’avance que vous souhaitez prendre des pauses d’allaitement. Vous avez également besoin d'un certificat médical ou d’une attestation du bureau de consultation pour nourrisson. Pour plus d'informations, veuillez contacter votre employeur ou votre syndicat.

Certaines mutualités vous donnent également droit à une prime d'allaitement si vous allaitez. Renseignez-vous auprès de votre mutualité. 

Le salaire pendant le congé de maternité

L'indemnité de maternité est organisée par votre mutualité. C'est pourquoi il est important de transmettre toutes les informations pertinentes à temps à votre mutualité. De quelles informations ont-ils besoin exactement? Il est préférable de vérifier cela directement auprès de votre mutualité.

Si vous êtes salariée dans le secteur privé*, vous recevrez:

  • 82% de votre salaire brut au cours des 30 premiers jours de votre congé de maternité
  • 75% de votre salaire brut limité au plafond salarial pendant le reste de votre congé de maternité
  • 78,24% de votre salaire si vous devez arrêter de travailler en raison d'un risque plus élevé de maladies professionnelles.

Le congé de naissance

Les congé de naissance aussi appelé congé de paternité pour les nouveaux pères ou co-parents, le congé est plutôt maigre. Il / elle peut prendre 10 jours de congé payé dans les quatre mois suivant la naissance. Ainsi, votre partenaire peut économiser ses jours jusqu'à ce que vous recommenciez à travailler. Ces 10 jours peuvent être pris en une ou plusieurs fois.

Le plein salaire est conservé à 100% pendant les 3 premiers jours et est payé par l'employeur. Les 7 prochains jours sont payés par la mutualité (82% du salaire brut limité au plafond salarial). Pour en bénéficier, vous devez au préalable avoir informé votre employeur de l’accouchement et  fait la demande à votre mutualité. Plus d'informations sur le congé de naissance.

* Ces conseils s'appliquent aux employés du secteur privé. Vous êtes fonctionnaire, indépendant ou sans emploi? Contactez alors votre mutualité pour plus d’informations.

 

My Nutricia

Inscrivez-vous sur Nutrica Baby !

Nutricia Baby est un service gratuit qui vous accompagne avec des consignes adaptées à la phase de votre grossesse ou maternité.