Tout sur le développement cognitif de votre enfant

En jouant et en expérimentant, votre enfant se découvre chaque jour un peu plus lui-même ainsi que le monde qui l’entoure. C’est ainsi qu’il apprend à raisonner, à penser, à mieux communiquer, mais aussi à faire la différence entre ce qui est réel et imaginaire.

Saviez-vous que...

Phrases versus langage de bébé

On sait désormais que communiquer « normalement » en français avec votre enfant l’aide à apprendre à parler correctement. Pour ce faire, il vous suffit d’utiliser des phrases claires et des mots simples, plutôt que le langage bébé fréquemment utilisé pour s’adresser aux tout-petits. Cela dit, le caractère mélodieux, presque chantant, du langage bébé semble également stimuler le développement du langage. Alors n’hésitez pas à chanter pour votre bébé, en utilisant de vrais mots que vous prononcerez clairement.

Bébé rigole 

Les premiers mots

S’il approche de son premier anniversaire, votre enfant prononce certainement quelques mots, dont les incontournables « maman » et « papa ». Et à presque deux ans, vous pouvez remarquer que son vocabulaire s'améliore à pas de géant. C’est ainsi que vous l’entendrez prononcer de nouveaux mots chaque jour, et les premières phrases de deux mots ne tarderont pas à arriver. 

Apprendre à parler

C’est entre deux et trois ans que votre enfant accomplit des pas de géant dans le domaine du langage. Il peut dès lors comprendre la différence entre « toi » « moi » et « lui », (bien qu’il mélange encore bien souvent ces trois notions), indiquer et nommer des choses et parler en faisant des phrases de deux mots.

Dès l'âge de trois ans, la plupart des enfants deviennent de véritables petits bavards. Les phrases s'allongent et votre enfant peut nommer presque tout mais aussi comprendre des demandes plus compliquées telles que « Peux-tu enlever ton manteau et te laver les mains, s'il te plaît ? ». 

Apprendre à parler

La musique et les chants

Saviez-vous qu’en plus d’être mélodieuse, la musique s’avère être une aide précieuse pour apprendre à parler ? Votre enfant apprend des mots et des expressions plus rapidement et les mémorise bien mieux en musique. Alors n’hésitez pas à chanter des chansons avec lui (même si vous pensez chanter faux, rappelez-vous qu’il aime entendre le son de votre voix), à composer vos propres chansons en y intégrant les activités que vous faites ensemble ou en changeant les paroles d’une mélodie bien connue – vous verrez comme cela peut être amusant !

Lire à voix haute

La lecture à voix haute n’est pas superflue : alors installez-vous confortablement dans le lit ou sur le canapé pour raconter à votre enfant de belles histoires de dragons, d’elfes et de princesses. En plus de stimuler son imagination et sa créativité, lire à voix haute l’aide aussi énormément à développer son langage. Pour varier les lectures, n’hésitez pas à échanger vos livres avec d'autres parents, par exemple, ou à vous inscrire à la bibliothèque. 

Le contact physique

Être proche de son bébé et le câliner – on a en jamais assez. Et c'est une bonne chose ! Le contact corporel est très important pour votre bébé, non seulement lorsqu’il est tout petit, afin de lui assurer un bon développement physique, cognitif et socio-émotionnel, mais aussi pour plus tard. Alors ne vous retenez pas et rappelez-vous qu’il faut toujours prendre du temps pour lui faire un câlin ou des bisous.

Enfants qui jouent ensemble

Saviez-vous que... Le cerveau des bébés qui ont peu de contacts corporels est 20 % plus petit que celui des bébés qu'on touche et câline beaucoup.

L’apprentissage par imitation

Votre fille vous répond « Je n'ai pas le temps pour le moment » avec son téléphone collé à l'oreille, votre fils essaie de se raser en utilisant du yaourt comme mousse à raser ? Vous voyez bien que l'imitation est essentielle quand il s'agit de grandir... En regardant de plus près, on peut aisément constater qu’en imitant les choses votre enfant apprend non seulement à parler plus vite, mais comprend aussi beaucoup plus rapidement comment fonctionnent le monde et les interactions sociales.

Résolution de problèmes

Dès la naissance, les enfants apprennent à résoudre les problèmes par eux-mêmes : pensez à toutes les fois où vous avez vu votre tout-petit se téter les mains quand il avait faim. Et plus ils grandissent, mieux ils parviennent à le faire. Lorsqu’il atteint l’âge de 2 ans, votre enfant dispose d'une arme importante pour cela : sa mémoire. Grâce à elle, il peut désormais observer par lui-même comment vous résolvez un problème et vous imiter la fois suivante. Il existe de nombreux jeux amusants grâce auxquels vous pouvez aider votre enfant à apprendre à résoudre lui-même ses problèmes. Bien sûr, cela peut engendrer une certaine frustration chez lui, mais c’est bien aussi car cela vous permet de vous faire une idée plus précise de son tempérament ! 

Organiser, classer, trier

Trouver les choses qui se ressemblent et les regrouper permet non seulement à votre enfant de les différencier mais aussi de mieux comprendre le monde. Sans compter que cela pose les bases du calcul, car le calcul n'est possible que si l’on a appris à compter. Bien souvent, votre enfant organise et trie avant même que vous ne vous en rendiez compte. Il peut, par exemple, ranger, ordonner et empiler vos boîtes de rangement sur le sol de la cuisine, ou encore vous signifier qu’il ne veut manger que les tomates jaunes. 

Apprendre à compter

Les enfants trouvent bien souvent que compter est un jeu amusant. Vers un an ou deux, la plupart des enfants nomment certains chiffres au hasard. Ce n'est que lorsqu'ils sont un peu plus âgés qu'ils sont vraiment capables de compter jusqu'à 10. Ce qui est bien avec le comptage, c'est que vous pouvez facilement l'intégrer dans la vie quotidienne de votre enfant. En chantant certaines chansons (Quatre petits poissons), ou en comptant les choses qui lui sont familières (j'ai plus de bonbons que toi, à savoir un, deux, trois... ; combien de doigts as-tu ? Je compte ...). 

Les jeux

Outre le fait d’être amusants et éducatifs, les jeux envoient deux messages importants à votre enfant : j'aime passer du temps avec toi et tu es important pour moi. En outre, le jeu permet également à votre enfant de découvrir le monde d’une autre façon – donc plus vous vous amuserez ensemble et plus il s’ouvrira à lui. Faites le plein d’idées de jeux par ici.

Faire des compliments

Il est évident que vous souhaitez que votre enfant ait confiance en lui et en ses capacités. Pour vous, faire des compliments va souvent de soi - vous êtes fier de lui ! Or, certaines personnes pensent qu’il ne faut pas faire trop d'éloges à son enfant. D’autres, qu'il ne faut le complimenter que lorsqu’il a fait quelque chose de bien (effort fourni, responsabilité, discipline, compassion, amour, respect, etc.), plutôt que de le faire pour des choses qu’il a acquises à la naissance (intelligence, beauté, être doué en sport, etc.). Cela s’expliquerait par le fait que se concentrer sur ces derniers points rendrait les enfants susceptibles d’avoir peur de l'échec et moins sûrs d'eux. 

Les écrans

Le plus grand développement du cerveau de votre enfant a lieu au cours de ses deux premières années de vie. Il est donc primordial pour lui, durant cette période, de jouer (avec les autres) et de découvrir l'environnement qui l’entoure. C'est pourquoi la plupart des spécialistes déconseillent aux parents de laisser leur jeune enfant devant la télévision, jouer avec une tablette ou avec un téléphone. À partir de 18 mois, on peut toutefois envisager un temps consacré aux écrans durant la journée, à condition de ne pas dépasser une heure par jour jusqu’à l’âge de trois ans. Vous pouvez, par exemple, utiliser le laps de temps consacré aux écrans pour faire un jeu ensemble, écouter de la musique ou regarder un dessin animé. 

Conseils écran