L’alimentation pour le développement du système immunitaire

Au cours des trois premières années, le système immunitaire de votre bébé se développe pleinement. A la naissance, l’intestin de votre enfant contient peu de bactéries. Cela ne dure que très peu de temps. Rapidement, les intestins de votre bébé vont se peupler de bactéries. Elles forment ce que l’on appelle le « microbiote intestinal ».

Le microbiote intestinal

Le microbiote intestinal se compose d’un mélange de bonnes et de mauvaises bactéries. Les bonnes bactéries aident l'organisme à se défendre contre les virus et les mauvaises bactéries.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ces bonnes bactéries sont bénéfiques pour l’organisme : elles jouent un rôle dans la digestion de la nourriture, participent au développement du système immunitaire et nous protègent des « mauvaises bactéries ».

La croissance des bactéries commence immédiatement après la naissance et dépend, entre autres, de la nourriture que votre enfant reçoit. 

En effet, dans les intestins, le microbiote a un rôle de barrière : il empêche les bactéries pathogènes (mauvaises bactéries) de passer. Quand les bonnes bactéries sont majoritaires, les mauvaises bactéries ont moins d’espace pour se développer. Les « envahisseurs » ont donc plus de mal à survivre et à se développer dans l'intestin. Ainsi, plus les bonnes bactéries sont nombreuses, plus le microbiote intestinal est équilibré, ce qui pourra contribuer à renforcer la résistance de votre enfant. 

Influence des antibiotiques sur le microbiote intestinal

Divers facteurs peuvent influencer le développement du microbiote intestinal, et donc la résistance de votre bébé comme les antibiotiques. 

Il se peut que votre enfant tombe malade et qu’il doive prendre des antibiotiques pour guérir. Il n’y a rien d’autre à faire et, dans ce genre de cas, c’est une très bonne chose que les antibiotiques existent pour soigner votre enfant. Mais ils présentent tout de même un inconvénient : ils n’éliminent pas seulement les mauvaises bactéries, ils s’attaquent aussi aux bonnes, comme celles présentes dans l’intestin, et qui forment justement une barrière essentielle à la résistance de votre enfant. L’alimentation joue un rôle essentiel dans le développement des bonnes bactéries. Il est important d’y accorder de l’attention, notamment après une cure d’antibiotiques.

Près de 70% des cellules immunitaires se trouvent dans les intestins. Il est donc primordial de s’assurer du développement du microbiote intestinal de votre bébé.

Les fibres prébiotiques

L’alimentation, et plus particulièrement les fibres prébiotiques, sont cruciales pour la (re)construction d'un microbiote intestinal équilibré. 

Dans le lait maternel 

Le lait maternel est l’alimentation idéale pour votre enfant. Il est excellent pour le développement des bonnes bactéries dans les intestins. 

Il contient des fibres prébiotiques qui peuvent être comparées aux fibres alimentaires présentes par exemple dans le pain complet, les légumes et les fruits. Elles contribuent à la santé du microbiote intestinal de votre bébé.

Le lait maternel contient également des bonnes bactéries (probiotiques) qui s'installent dans l'intestin des bébés et y restent intactes. Ces fibres prébiotiques et les probiotiques (bonnes bactéries) travaillent en étroite collaboration : les prébiotiques forment dans l'intestin le terrain fertile pour les probiotiques. Cela contribue au développement de bonnes bactéries dans l’intestin de votre enfant. En maintenant l’équilibre du microbiote intestinal, ils permettent une bonne digestion.  

Dans la nourriture solide 

Vers l’âge de 6 mois, votre bébé va pouvoir découvrir l’alimentation solide en complément de l’allaitement maternel. 

Les légumes, les fruits, les légumineuses et les produits à base de céréales, comme le pain, le riz et les pâtes contiennent également des fibres. Ces aliments que votre enfant découvre auront une grande influence sur le développement des bactéries présentes dans ses intestins. Excellente nouvelle ! Car ils permettront l’arrivée de nombreuses bactéries bénéfiques dans les intestins. 

L’importance des vitamines et minéraux pour le système immunitaire de votre bébé 

Après son premier anniversaire, il est primordial qu’il continue à avoir une bonne alimentation pour ses intestins et sa résistance, comprenant, entre autres, des fibres, mais aussi des vitamines et des minéraux. Songez à la vitamine C, au fer, au sélénium, au cuivre, aux vitamines A, B6, B12, ou encore à l’acide folique. Votre enfant tirera ces vitamines et minéraux de différents aliments ; tels que les légumes, les fruits, les produits céréaliers, la viande et le lait maternel ou au biberon. Les laits de croissance Nutrilon reposent sur 120 ans de recherche et complètent un régime alimentaire équilibré grâce à leurs formules brevetées. Ils contiennent notamment des vitamines C et D (qui contribuent au fonctionnement normal du système immunitaire) mais aussi des fibres. 

La vitamine D est aussi très importante pour le développement du système immunitaire (et pour les os). Seulement, l’alimentation de votre bambin jusqu’à 5 ans n’en contient généralement pas suffisamment. C’est pourquoi, il est recommandé de donner à votre enfant un lait contenant suffisamment de vitamine D. De plus, un supplément journalier (à raison de 10 mcg) est conseillé jusqu’à l’âge de 5 ans,. Pour plus d’informations, parlez-en à votre médecin, l’ONE ou un professionnel de la santé.

Des questions sur VOTRE ALIMENTATION ou celle de VOTRE PETIT?