Comment parler du Coronavirus aux enfants ?

Comment parler aux enfants d’un mot qui est tellement grand qu’ils n’arrivent même pas à le prononcer : coronavirus ? Il n’y a qu’une seule réponse et elle est très simple : « ça dépend ».

L’avis d’un expert australien en parentalité et père de 6 enfants, le Dr Justin Coulson, PhD :

  • Aux enfants de moins de 3 ans
    Il est peu probable qu’ils posent beaucoup de questions. Dans la plupart des cas, il faut leur répondre avec des phrases courtes et un minimum d’informations. Et ensuite, on leur explique ce qu’il y a moyen de faire.
    Ex. : « Nous ne pourrons pas voir grand-maman pendant un moment parce qu’elle vit dans une autre maison. Mais nous pouvons la voir sur l’ordinateur !»
  • Les enfants en âge préscolaire ont besoin de plus d’informations que les tout petits. Mais pas beaucoup plus. Répondez brièvement à leurs questions parce qu’ils sont plus curieux, et vérifiez s’ils disposent de suffisamment d’informations. Ne répondez qu’aux questions qu’ils posent.
    Ex. : « Tu as d’autres questions ? » « Il y a autre chose que tu voudrais savoir ? »

« Mais le plus important, faites-leur un gros câlin et impliquez-les dans une activité amusante pour vous aider ou pour aider un autre membre de la famille (pour introduire un peu de distraction) »

Papa dehors qui parle avec son enfant

Écouter

Nous disons souvent « Ne t’en fais pas, ça va aller », ou « Tout ira bien » à nos enfants quand ils s’inquiètent. Mais ces réponses sont un peu simplistes et condescendantes.

Pour entendre vraiment ce qu’ils ont à nous dire, nous devons arrêter ce que nous sommes en train de faire, les regarder dans les yeux et écouter très attentivement. Plutôt que de leur dire « ça va aller », alors qu’ils pensent exactement le contraire, nous devons mettre des mots sur leur ressenti et apprivoiser leurs peurs:

« Tu te fais du souci pour papy n’est-ce pas ? »

« Tu es très triste de ne pas pouvoir fêter ton anniversaire avec tous tes amis et tes cousins »

Maman qui essuie la bouche de son enfant dans le salon

Vivre en bonne santé

Le plus important : vos enfants doivent rester en bonne santé. Apprenez-leur comment se laver soigneusement les mains, tousser en toute sécurité, et rester en bonne santé. Ces habitudes peuvent sauver des vies.

Enfant dans les bras de son papa et qui rigole aux éclats

Humour

Le rire est le meilleur des traitements. Et une arme puissante contre le stress. De plus les bébés, les tout petits et les enfants en âge préscolaire adorent rire ! Jouez à coucou qui est là. Chantez des chansons. Dansez. Chatouillez. Dessinez. Tapez avec des cuillères sur des casseroles. Lisez des histoires.

Le rire de nos enfants peut également être une distraction bienvenue pour nous en cette période perturbée. Riez avec eux !

Bébé assis avec sa maman devant la machine à laver

Aider

Aider tisse des liens, suscite une sensation de compétence et offre aux enfants une perspective et un objectif. C’est une merveilleuse façon de sortir de la peur et de l’inquiétude et de se tourner vers la confiance et l’espoir.

Enfant avec un smartphone dans la main regarde sa maman

Espoir

Nos enfants ont besoin de croire en un avenir positif.
Ils doivent être en mesure d’explorer en toute confiance. Et pour y arriver, il faut qu’ils se sentent en sécurité. En les enlaçant avec amour et en les encourageant à avancer en toute sécurité, ils sentiront que nous avons confiance en eux. Et par conséquent, ils auront eux aussi confiance en eux – et en leur avenir. Ils apprendront la résilience.

Communiquer avec douceur et compréhension tout en rassurant, mettre en exergue les aspects plus ludiques et donner aux autres des raisons d‘espérer. Et nos enfants heureux, bien plus que tous les autres cadeaux de la vie, véhiculeront cet espoir.