Alimentation

Le développement du goût, de la grossesse aux premières panades

Goûter, goûter et encore goûter. Durant les 1 000 premiers jours de votre bébé, voilà une chose des plus importantes. En essayant de nombreux goûts différents, votre bambin pose les bases de ses futures habitudes alimentaires. Heureusement qu’il ne doit pas faire tout cela seul et qu’il peut compter sur vous pour l’aider. De la grossesse à ses premières panades.

Goûter dans l’utérus

Savez-vous que le goût commence déjà à se développer dans l’utérus ? Les papilles apparaissent sur la langue des bébés entre les semaines 12 et 15 de la grossesse. Ils peuvent ainsi découvrir les saveurs du liquide amniotique et les traces de goût qui s’y cachent. Votre bébé a donc déjà pu goûter tout ce que vous avez mangé pendant la grossesse. Tous ces mois durant, il s’est ainsi préparé aux différents goûts. Étonnant, n’est-ce pas ?

Le goût du lait maternel

Les bébés ont une préférence naturelle pour les goûts sucrés. Savez-vous que le goût du lait maternel est plus ou moins aussi sucré que celui d’une banane mûre ? Il n’est pas étonnant que les bébés aiment autant l’allaitement maternel. Le lait maternel leur permet également de se familiariser avec d’autres goûts. En mangeant de manière saine et variée durant l’allaitement, vous pouvez déjà avoir un peu d’influence sur ses préférences ultérieures. Mangez par exemple beaucoup de légumes différents régulièrement pour aider votre bébé à mieux accepter le goût des légumes.

Premières panades

De nombreux enfants éprouvent des difficultés, au début, à s’habituer au goût souvent amer des légumes. Ils trouvent par contre le goût sucré des fruits instantanément délicieux ! Cela remonte à leur préférence naturelle pour le sucré. La plupart des bébés ont du coup une aversion innée pour les goûts acides et amers. Mais entre 4 et 6 mois, votre bébé est ouvert à de nouveaux goûts et apprend rapidement à les apprécier, et ce pendant ses deux premières années de vie. En tant que parent, vous souhaitez donner à votre enfant de bonnes habitudes alimentaires et vous n’avez donc plus qu’à récolter les fruits de vos efforts ! Cependant, les premières panades n’ont pour but que de faire découvrir les goûts à votre bébé, l’allaitement maternel ou le lait artificiel restant la source de nourriture la plus importante jusqu’à l’âge de 6 mois.

Voilà comment votre bébé développe sa préférence pour certains goûts et aliments

Petit à petit, votre bébé développe sa préférence pour certains goûts et aliments. Comment cela se passe-t-il exactement ? Le processus se déroule en plusieurs phases :

Développement du goût phase 1 : 4 à 7 mois – des goûts purs, reconnaissables et ses variations
Entre 4 et 7 mois, votre bébé est ouvert à de nouveaux goûts. Cette période est importante pour lui faire découvrir de nombreuses saveurs ! Il va développer ses préférences gustatives et vous pourrez en jouer. Proposez-lui autant de goûts (de légumes et de fruits) simples et reconnaissables que possible. Il apprendra ainsi à mieux reconnaître et accepter les goûts individuels. Nous vous conseillons cependant de commencer par les légumes. Des recherches ont en effet montré que les chances étaient plus grandes que votre bébé apprécie davantage les légumes plus tard.

Développement du goût phase 2 : 8 à 11 mois - plus de texture et des petits morceaux
Entre 8 et 11 mois, votre bébé développe les muscles de sa bouche et apprend à bien mâcher et avaler. Le fait de manger l’aide dans cet apprentissage. Dès lors, c’est un bon moment pour passer des aliments réduits en purée à une nourriture plus solide, avec plus de texture et des petits morceaux. Au passage, il apprend également à accepter toutes sortes d’aliments de différentes textures.

Développement du goût phase 3 : 12 à 36 mois - un schéma alimentaire sain
Entre 12 et 36 mois, votre bébé mange trois repas principaux et deux en-cas par jour. Il franchit ainsi une étape importante en développant des habitudes alimentaires saines. Durant cette phase, il apprend à faire des choix lui-même et à déterminer ce qu’il aime et ce qu’il n’aime pas. Vous pouvez l’aider à persévérer dans ces choix sains. Continuez cependant à varier les plaisirs et à essayer !

Charlotte

Des questions ou conseils sur votre alimentation ou celle de votre petit?