Nutricia baby
Emotions et relations

Vous appréhendez votre accouchement ? Nos conseils peuvent vous aider !

C’est un fait : un accouchement, ça fait mal ! Et votre bébé aura beau être petit, il faudra bien l’aider à sortir ! Vous redoutez votre accouchement à cause de la douleur que vous ressentirez, des complications qui pourraient survenir, de votre peur de l’inconnu ou de votre précédent accouchement qui n’a pas été facile ? Nous espérons que nos conseils pourront apaiser vos angoisses.

Faites un plan de naissance

Un plan de naissance vous permet de définir vos souhaits par rapport à l’accouchement. Une fois que vous aurez établi ce plan, vous vous sentirez plus sereine à l’accouchement, dans les moments de tensions ou de stress. En un clin d’œil, l’accoucheur ou le gynécologue saura ce qui est important à vos yeux. Cela vous permettra de garder le contrôle de la situation dans « le feu de l’action », lorsque vous ne serez peut-être plus en mesure de penser clairement ou d’exprimer vos souhaits.

Exprimez votre peur

Il est tout à fait normal d’avoir peur ou de douter, mais il est important d’en parler avec les personnes qui vous entourent. Par exemple, expliquez à l’accoucheur que vous avez peur qu’il ne soit pas là à temps. Il vous indiquera alors à quel moment vous devrez l’appeler et vous rassurera en vous disant qu’il vaut mieux appeler trop tôt que trop tard. Vous vous sentirez mieux après avoir exprimé vos angoisses. Vous craignez que votre bébé ne se mette pas immédiatement à crier après la naissance ? Sachez que ces pleurs ne sont pas obligatoires, car dans ses premières minutes de vie, votre enfant est toujours relié à vous par le cordon ombilical, qui lui apporte de l’oxygène. Pas de panique, donc, si vous n’entendez pas de cris tout de suite. Ce genre de peurs peuvent être apaisées par votre gynécologue ou votre accoucheur. Videz votre sac et profitez donc de leurs connaissances !

De la douleur ? Oui, mais pas trop de préférence !

Les contractions sont nécessaires pour aider votre bébé à sortir, mais elles n’en sont pas moins douloureuses ! Mais la bonne nouvelle, c’est que le corps féminin produit des endorphines pendant un accouchement. Appelées aussi « hormones du bonheur », les endorphines vous feront quelque peu oublier la douleur, de manière totalement naturelle. Mais il est quand même rassurant de savoir à l’avance qu’il existe différents moyens de soulager la douleur. Si vous souffrez trop pendant votre accouchement, vous pouvez demander des antidouleurs. Dans le cas d’un accouchement à la maison, le TENS (un appareil qui soulage les contractions sans devoir prendre de médicaments), l’hypnose et l’acupuncture sont les méthodes les plus souvent utilisées pour apaiser la douleur. À l’hôpital, vous pouvez demander à recevoir des médicaments, comme une péridurale ou une injection contenant des antidouleurs légers. Le gaz hilarant peut aussi aider à apaiser la douleur. Il faut cependant noter que tous les hôpitaux ne proposent pas les mêmes solutions pour gérer la douleur. Si vous indiquez votre préférence, votre accoucheur pourra vous dire dans quel hôpital vous rendre.

Détendez-vous pendant l’accouchement

Ce conseil peut sembler surréaliste, sachant que vous serez en train de réaliser l’une des plus grandes performances de votre vie... Mais la détente aide à la dilatation du col de l’utérus et à la production d’endorphines. Concoctez-vous un environnement calme, dans lequel vous pouvez vous concentrer et où vous vous sentez bien. Votre chambre à coucher avec les rideaux fermés, par exemple, dans laquelle vous aurez allumé quelques bougies et mis une musique douce. Votre partenaire, l’accoucheur et vous-même pourrez ainsi mettre votre bébé au monde en toute sérénité. Vous pouvez également apporter quelques objets dans votre chambre d’hôpital, afin de vous y sentir « comme à la maison ».

Faites confiance aux professionnels

Le gynécologue, l’accoucheur et les infirmiers qui gravitent autour de vous lors de votre accouchement ont tous une expérience inestimable. Entre vos contractions, veillez donc à les écouter ! Ils prendront toujours la bonne décision, même si votre accouchement ne se déroule pas comme vous l’auriez voulu. 

Faites appel à une doula

Une doula est une coach qui vous accompagnera pendant toute la durée de votre accouchement, même avant l’arrivée de l’accoucheur. Elle sera aussi à vos côtés pendant votre grossesse. Vous aurez des contacts réguliers avec elle, vous construirez ensemble une relation de confiance et vous pourrez lui confier vos craintes. La doula sera là pour vous soutenir pendant l’accouchement, vous et votre partenaire, que ce soit au niveau mental, pour les exercices de respiration et la détente, pour des massages ou pour votre plan de naissance. Bref, votre doula vous aidera à ce que tout se passe au mieux.

Conclusion

N’essayez pas de lutter contre la douleur de l’accouchement. Vous aurez mal, mais cette douleur sera nécessaire pour mettre votre enfant au monde. Et même si c’est votre première grossesse, votre corps saura quoi faire. À vos marques... Prête ? Poussez ! Ne vous en faites pas, vous vous en sortirez très bien !


Curieuse de savoir ce qu'il se passe d'autre avant la grossesse?

En savoir plus sur Semaine 30

My Nutricia

Inscrivez-vous sur Nutrica Baby !

Nutricia Baby est un service gratuit qui vous accompagne avec des consignes adaptées à la phase de votre grossesse ou maternité.

Des questions sur votre alimentation ou celle de votre petit ?