Nutricia baby

Tout savoir sur la perte des eaux et les signes associés

« Perdre les eaux », voici une expression commune dans le vocabulaire des sages-femmes. Pour les futures mamans qui vivent leur première grossesse, cette formulation est parfois floue. Que se passe-t-il lorsque vous perdez les eaux ? Quels sont les signes à identifier et comment savoir s'il faut se rendre à la maternité ? Nutricia vous informe et vous conseille.

La poche des eaux, qu'est-ce que c'est ?

La poche des eaux est constituée de deux membranes qui entourent le fœtus. Le chorion, qui est l'enveloppe extérieure, permet au fœtus de s'alimenter grâce au placenta. L'amnios, ou l'enveloppe interne, contient le liquide amniotique et protège le fœtus. La poche des eaux a pour rôle principal d'absorber les chocs. Elle maintient également une température idéale pour le bon développement de l'embryon. Plus important encore, la poche des eaux est une barrière contre les bactéries et les infections.

Cette double enveloppe se forme dès les premiers jours de la grossesse. La cavité commence à apparaître un peu plus d'une semaine après la fécondation. Elle s'enroule autour de l'embryon, formant une protection qui grandit avec l'enfant. Les membranes se développent afin que le fœtus puisse se déplacer à son aise.

À 2 mois de grossesse, la poche contient seulement une vingtaine de millilitres de liquide amniotique. À 8 mois, ce volume atteint 2 litres. La contenance de la cavité redescend ensuite à 1 litre, au fur et à mesure que le futur bébé croît et prend du poids.

Le phénomène de fissure ou de rupture de la poche des eaux

Lors des contractions qui annoncent la phase du travail, la rupture de la poche des eaux ou « perte des eaux » est courante. Ce sont les membranes qui se déchirent. Le liquide contenu s'écoule alors par voie naturelle. C'est ce qui s'appelle « perdre les eaux ». Ce phénomène se déroule parfois de lui-même, avec la dilatation du col de l'utérus. Dans d'autres cas, c'est la sage-femme ou le médecin qui décide de rompre la poche pour accélérer le travail.

En effet, la rupture de la poche des eaux entraîne la libération de prostaglandine. Cette substance favorise les contractions. Il est donc fréquent qu'une perte des eaux soit rapidement suivie par le début du travail.

La poche peut également se fissurer. Dans ce cas, l'écoulement est moins abondant que lors d'une rupture totale. La fissure de la poche des eaux est susceptible d'arriver bien avant le terme. Face à cette situation, il est essentiel de se rendre à l'hôpital. Les médecins vérifient alors que le bébé dispose d'une quantité suffisante de liquide amniotique pour poursuivre sa croissance.

La perte des eaux sans contractions et le déclenchement

Vous vous demandez combien de temps peut s’écouler entre la perte des eaux et le déclenchement du travail? La durée moyenne qui s'écoule entre ces deux phases peut aller jusqu'à 24 heures. Souvent, le délai est plus court. Il arrive aussi que la rupture de la poche n'entraîne pas de contractions. L'obstétricien peut alors décider de déclencher l'accouchement. Cette procédure est mise en place 48 heures au maximum après la perte des eaux. Elle vise à éviter une possible infection du fœtus, privé de sa protection.

Les signes de la perte des eaux

Comme le liquide amniotique est inodore et généralement incolore, il est difficile à identifier. Une femme qui perd les eaux peut confondre ce phénomène avec des fuites urinaires, et inversement.

Les signes suivants accompagnent souvent la rupture de la poche :

  • des contractions ;
  • la perte du bouchon muqueux ;
  • des sécrétions vaginales plus épaisses ;
  • une fatigue ou une excitation soudaine ;
  • des douleurs dans les jambes ;
  • des troubles digestifs ou des diarrhées ;
  • une envie importante d'uriner ;
  • des douleurs dans le bas-ventre.

Aucun de ces signes n'apparaît ? Vous avez un doute sur la nature du liquide qui a mouillé votre lingerie ? Voici une façon de vérifier vos suppositions. Changez d'habits et mettez en place une protection hygiénique dans votre sous-vêtement. Bougez, pratiquez vos activités habituelles, marchez. Vérifiez ensuite la protection. Si celle-ci est mouillée et sans odeur, il est probable que vous avez perdu les eaux ou que votre poche s'est fissurée.

Que faire en cas de rupture de la poche des eaux ?

Pour la sécurité de votre bébé, une rupture de la poche des eaux doit toujours donner lieu à un départ vers l'hôpital. Ceci est encore plus important si la grossesse n'est pas à son terme. Le fœtus risque en effet d'être exposé à certaines infections. Si des contractions accompagnent la perte des eaux, partez rapidement à la maternité dans l'heure qui suit. Sinon, vous pouvez attendre l'apparition de signes plus précis. Essayez de rester active pour stimuler l'avancée du pré-travail. Dans tous les cas, préparez-vous à vivre l'événement le plus chamboulant et merveilleux de votre vie !

Des questions sur votre alimentation ou celle de votre petit ?