Nutricia baby

Comment déclencher l'accouchement

La fin de la grossesse n’est pas toujours une partie de plaisir. Prise de poids, douleurs ligamentaires, jambes lourdes sont bien des raisons pour avoir envie d’accoucher. Et sans parler de l’impatience de rencontrer enfin son tout-petit ! Votre bébé se fait attendre et vous aimeriez un peu d’aide de dame nature pour accélérer le travail ? Avoir des relations sexuelles, faire de l'exercice et boire des tisanes de feuilles de framboisier peut vous aider à déclencher le travail. Mais ce ne sont pas les seules solutions naturelles. Voici quelques conseils pour accélérer le travail et induire l’accouchement.

Nos astuces pour déclencher l’accouchement naturellement 

Vous avez probablement entendu toutes sortes d'histoires sur une variété de remèdes à essayer pour déclencher le travail. Mais, avant de les essayer, soyez très prudente et parlez-en à votre médecin.

Stimuler l’utérus avec la tisane de framboisier

Ce remède de grand-mère est l’un des plus connus. Mais attention ! La tisane de framboisier n’est pas une solution miracle qui fait accoucher dans l’heure. La fragine, une molécule contenue dans les feuilles du framboisier, possède un effet stimulant sur l’utérus. Cela contribue à le tonifier, à le relaxer et à rendre les contractions plus efficaces par la suite.

Il est recommandé de boire 3 tisanes par jour au moins 3 semaines avant la date prévue d’accouchement (mais pas avant la 34ème semaine de grossesse). 

Avant de commencer cette cure, il est indispensable de demander l’avis de votre médecin ou de votre sage-femme. Il est conseillé de consulter votre médecin avant de consommer cette tisane si notamment une césarienne est planifiée, si vous avez déjà eu un bébé prématuré ou si vous avez une cicatrice d'une césarienne précédente.

Avoir recours à l’huile d’onagre en fin de grossesse

L’huile d’onagre intervient dans la dilatation du col. Elle est reconnue pour aider à ramollir ce dernier afin qu’il s’efface plus rapidement. Elle encourage la production de prostaglandines, l’une des hormones responsables des contractions.

Prendre de l’homéopathie pour ouvrir le col

À partir du 8ème mois, certaines sages-femmes prescrivent de l’homéopathie pour le déclenchement du travail. Le plus souvent, il est recommandé de prendre :

  • du Caulophyllum 5CH pour faciliter la dilatation du col,
  • du Pulsatilla 5CH pour stimuler les contractions,
  • du Gelsemium 5CH pour se relaxer,
  • de l’Arnica 5CH pour diminuer les douleurs qui suivent l’accouchement.

L’homéopathie est à prendre quotidiennement sur recommandation d’un professionnel de la santé

Avoir des relations sexuelles en douceur

Vous êtes dans votre dernier mois de gestation. Vous avez très sûrement entendu le conseil suivant : « Faites des câlins ! ». Les rapports sexuels permettent au corps de secréter de l’ocytocine. Cette hormone favorise la mise en route des contractions. Pour plus de confort avec votre gros ventre, essayez la position de la petite cuillère où vous êtes tous les deux couchés sur le côté, votre partenaire derrière vous. Si votre partenaire jouit, cela peut aussi aider. En effet, le sperme contient une hormone appelée prostaglandine qui aide à assouplir votre col pour lui permettre de se dilater.

En plus, les câlins ont un effet forcément bénéfique. S’ils n’agissent pas directement sur l’accouchement, ils ont le mérite de vous détendre.

Masser doucement ses mamelons

Il semble qu'une stimulation douce de vos seins et de vos mamelons en particulier peut favoriser les contractions, de nouveau par la libération de l'hormone ocytocine.

Vous devez masser doucement l'aréole avec votre paume pendant 15-20 minutes toutes les heures plusieurs fois chaque jour pour que la sécrétion hormonale ait un effet sur votre bébé en dépassement de terme.

Pratiquer le massage du périnée afin de l’assouplir

C’est une méthode recommandée pour amoindrir les risques d’épisiotomie. Ce massage se pratique à partir du 8ème mois de grossesse avec une huile adaptée. Parfois, il peut induire des contractions et déclencher le travail. 

Faire un grand nettoyage pour aider bébé à descendre

Vous êtes au bout de votre grossesse et vous ressentez soudain l’envie de faire un grand ménage ? C’est tout à fait fréquent. Comme l’oiseau qui prépare son nid pour accueillir ses petits, vous mettez votre habitation en ordre pour bébé. Profitez de ce regain d’énergie ! En astiquant du sol au plafond, vous aidez votre enfant à descendre pour s’engager dans votre bassin. La pression de sa tête sur votre col peut ensuite déclencher les contractions.

En dehors du nettoyage, bouger est très sain à la fin d’une grossesse sans problème médical. Oubliez l’ascenseur et empruntez l’escalier, marchez au lieu de prendre la voiture, etc.

Essayer des méthodes alternatives comme l’acupuncture

Pour vous préparer à l’accouchement, il est possible qu’on vous propose des séances d’acupuncture. Cette méthode contribue à l’assouplissement du col. Elle permet de stimuler les contractions et peut aider bébé à se retourner s’il est en siège. L’acupuncture est intéressante car elle peut offrir des bienfaits le jour J, comme l’apaisement du stress ou le soulagement des douleurs.

Manger des plats épicés

Il n'existe pas de preuve pour ce remède. En théorie, le col et le système digestif sont étroitement liés par le même réseau neural. En stimuler un, activera le second.

Si vous aimez les plats épicés, vous pouvez essayer – mais soyez consciente des effets secondaires indésirables possibles comme les problèmes de digestion, les brûlures d'estomac ou des visites urgentes aux toilettes !

Demander un décollement des membranes

Le décollement des membranes est le dernier recours naturel avant le déclenchement médical. Le médecin sépare doucement la membrane de l’utérus afin d’enclencher des contractions. Cette procédure peut être effectuée plusieurs fois si besoin. Elle doit être impérativement pratiquée par un professionnel de la santé.

INSCRIVEZ-VOUS au Nutricia Baby Club

  • Accès à tous nos outils, de la valise de maternité au plan de naissance
  • Newsletter hebdomadaire sur le développement de votre bébé
  • Accès à votre environnement personnalisé avec des conseils & astuces

Comment accélérer le travail pour accoucher plus vite ?

Le travail démarre mais s’étire dans la durée ? Voici quelques conseils pour accélérer la descente de bébé.

Utiliser le ballon de gym pour provoquer l’accouchement

Le ballon est l’allié numéro un de la femme sur le point d’accoucher ! En faisant des exercices appris pendant la préparation à l’accouchement, vous ouvrez votre bassin et aidez votre bébé à descendre. Vous asseoir et vous balancer sur un ballon de naissance peut aider votre bébé peu pressé de naître à se mettre en mouvement, car le balancement doux du bas de votre corps incite votre bébé à se mettre dans la bonne position pour l'accouchement.

Changer régulièrement de position

Changer de position aide à ouvrir le bassin. Cela permet aussi de réduire les sensations d’inconfort que vous pouvez ressentir en restant toujours dans la même posture. Attention toutefois : une fois la péridurale posée, vous ne pouvez plus bouger aussi librement.

Prendre un bain ou une douche chaude

Un bain chaud est relaxant. Vos douleurs ainsi apaisées, votre col se relâche et cela contribue à accélérer le travail. Vous avez des contractions dans le dos dues à la position de bébé dans votre ventre ? Essayez de prendre une douche chaude, en insistant avec le jet sur le bas de votre dos. Effet apaisant garanti !

Et si rien ne fonctionne, que se passe-t-il ?

Votre date prévue d’accouchement est dépassée. Vous avez tout essayé, mais rien n’y fait. Bébé est bien au chaud dans votre utérus et veut visiblement y rester. Votre médecin peut vous proposer un tampon enduit de gel de prostaglandines pour démarrer les contractions. Si cela ne suffit pas, une dose d’ocytocine par voie intraveineuse est administrée. Dans tous les cas, essayez de vous détendre. Le stress ne favorise évidemment pas la mise en route du travail. Soyez tout simplement patiente. Même si ce n'est pas simple lorsque votre inconfort grandit et que votre bébé ne semble pas être pressé de naître, n'oubliez pas que votre bébé sera très bientôt dans vos bras.

Même si ce n'est pas simple lorsque votre inconfort grandit et que votre bébé ne semble pas être pressé de naître, n'oubliez pas que votre bébé sera très bientôt dans vos bras. Rester aussi détendue que possible et garder votre énergie sont les choses les plus importantes à faire. N'essayez pas de trop bousculer Mère Nature.

Des questions sur VOTRE ALIMENTATION ou celle de VOTRE PETIT?